Un des rois les plus connus

S’il y en a bien un que l’on ne présente plus, c’est bien Charlemagne. Il est non seulement connu des français mais aussi de bon nombre d’habitants européens. On dit souvent de lui qu’il est le père de l’Europe.

Le commencement

Pépin Le Bref succède à la dynastie des Mérovingiens, il se marie à Bertrade, dite Berthe aux grands pieds. Ils auront deux fils : Charles, né en 742, et Carloman. À la mort de leur père, ils se partagent le territoire, mais la tension entre les deux frères ne fait qu’augmenter. C’est seulement à la mort de son frère en 771 que Charles Dit Le Grand devient roi des Francs.

Les conquêtes de Charlemagne

Peu après son accès au pouvoir, sa relation avec le roi des Lombards se détériore. En effet, ses neveux qu’il a chassés s’y sont réfugiés et il a répudié sa précédente épouse, Désirée de Lombardie.

Charles décide donc d’attaquer la Lombardie. Le roi Didier se réfugie dans la capitale lombarde, Pavie. Mais la ville finit par tomber aux mains de Charlemagne en 774. Il devient ainsi le roi des Francs et des Lombards.

Une fois la Lombardie annexée, il s’attaque à un peuple bien moins malléable et facile à combattre : les Saxons. Le peuple saxon est païen et lutte durement pour ne pas adopter la religion catholique. Charlemagne après une guerre de 772 à 804 finit enfin par stabiliser sa prise de la région. Pour s’assurer que les rébellions cessent pour de bon, il exécute tous les habitants refusant de se convertir. Pour appliquer son pouvoir, il a recours aux marches dirigées par des chefs francs.

Le roi Charlemagne est un guerrier, et pour se prévenir de l’invasion des Maures par l’Espagne, il prend la Catalogne aux Maures. Il n’a alors qu’un but parfaitement défensif, et admirant la culture islamique et l’avancée artistique et culturelle des Maures, il n’a pas l’intention de prendre l’Espagne. Malheureusement, concentré sur la Saxe, il subit un grave revers de bataille, dans l’étroit passage du col de Roncevaux.

De roi à empereur

Ayant sauvé le pape Léon III d’un emprisonnement par les nobles lombards, et ayant conquis la Lombardie pour le plus grand plaisir de celui-ci, Charlemagne est nommé par le pape “Empereur des Romains”. Il est couronné le 25 décembre 800.

Il maintient la puissance de l’Empire d’Occident face à l’empire Byzantin et l’empire Arabe, jusqu’à sa mort. Après sa mort, l’empire est divisé entre ses trois héritiers et se délite petit à petit.

Un homme aux multiples facettes

Charlemagne est nommé ainsi pour Carolus Magnus, Charles le Grand, pour sa grande taille (1m92) et pour sa robustesse. Il est un guerrier émérite reconnu pour sa force au combat.

Pourtant, Charlemagne est également un homme de culture et d’arts. Il est curieux d’esprit et met la culture et l’apprentissage au cœur de son règne. Il crée ainsi les premières écoles, pour éduquer ses administrateurs. Il est ouvert à la culture islamique et byzantine et décide de rajouter des fresques et ornements dans plusieurs églises et cathédrales.

Pour finir, Charlemagne est un fervent religieux et il voue sa conquête à l’extension de l’Empire Catholique romain.