Henri de Bourbon, roi de Navarre

Henri de Bourbon naît le 13 décembre 1553 à Pau. Sa mère Jeanne d’Albret, reine de Navarre (elle-même fille de Marguerite d’Angoulême donc nièce du roi François Ier) épouse Antoine de Bourbon, chef de la maison de Bourbon et descendant du roi Saint Louis. De cette union naît Henri de Bourbon, premier prince du sang. En vertu de la « loi salique », Henri, roi de Navarre devient le successeur naturel des rois de France de la maison de Valois, si aucun héritier de sexe masculin ne se présente. Ce fut le cas de tous les fils d’Henri II.

Une conversion forcée

Pourtant baptisé dans la religion catholique, ses parents l’élèvent dans la religion réformée. Henri de Navarre s’implique ainsi dans les guerres de Religion en tant que prince du sang, roi de Navarre et chef de la noblesse protestante. En 1572, il se marie à Marguerite de Valois. Peu après, il est forcé d’abjurer le protestantisme pour échapper au massacre de la saint-Barthélémy.

Un début de règne controversé

Quand François d’Anjou, dernier frère cadet et héritier du roi Henri III de France meurt en 1584, Henri de Navarre est déclaré l’héritier légitime du trône. Malheureusement, le début de son règne est marqué par de nombreux troubles religieux. Les tensions entre les différentes confessions religieuses s’exacerbent. La Ligue Catholique refuse notamment qu’un protestant monte sur le trône.

Après une guerre longue contre la Ligue, il décide de se reconvertir pour renforcer sa légitimité. Solennellement, il se convertit définitivement au catholicisme le 25 juillet 1593, à la Basilique de Saint-Denis. Finalement, sa reconversion lui permet d’accéder enfin au trône en 1594. Il est sacré à Chartres et non pas à Reims.

Edit de Nantes

Une partie de la Ligue poursuit le combat jusqu’en 1598. Après avoir enfin reçu la reddition du duc de Mercoeur, gouverneur de Bretagne, Henri, roi de Navarre, ou Henri IV signe l’édit de Nantes. Cet édit de pacification autorise le culte protestant selon des modalités déterminées. Cet édit met fin à plus trois décennies de guerres de Religion.

Son assassinat

C’est en 1610 que Henri IV est assassiné par un catholique fanatique, François de Ravaillac, venu d’Angoulême. Il préparait alors la guerre contre l’Espagne, il ne la mènera jamais.

Pourquoi le cheval blanc d’Henri IV ?

Certains disent que Blanc n’est pas la couleur du cheval d’Henri IV, mais son nom. Le cheval du roi de Navarre était en fait gris. Mais l’appeler Blanc, revêtait un caractère de pureté et de royauté supplémentaire.